The Mastercooks of Belgium

Cédric Poncelet

MasterCooks - Top Restaurants
Poncelet Cedric
Gault&Millau 
12.00/20
Cédric
Koningslaan 230
8300
Knokke
T: +32 050 60 77 95 E: info@restaurant-cedric.be W: www.restaurant-cedric.be
Interview 

Arrivé en mai 2015 au sein de l’Association des Maîtres Cuisiniers, le liégeois d’origine, Cédric Poncelet, s’est singulièrement installé à Knokke-Heist, il y a une quinzaine d’années. Personnalité dynamique et souriante, ce nouveau venu parmi les Maîtres Cuisiniers a déjà réussi, haut la main, son intégration au sein de l’Association. Normal, diront ceux qui le connaissent, puisqu’il en avait fait déjà tout autant, en 2000, lors de l’installation de son Restaurant « Cédric » au cœur du paysage gastronomique côtier belge.

L’été dernier, il accueillait ses nouveaux confrères à Knokke pour une joyeuse clôture gourmande du premier Tournoi de pétanque des Maîtres Cuisiniers. Un moment récréatif pour tous, à l’instar d’une « joyeuse entrée » qui lui valut de se faire déjà quelques bons amis au sein de l’Association. Ces derniers n’hésitant plus à mettre le cap, le plus souvent possible, sur notre côte belge avec passage, visiblement obligé par chez Cédric et/ou arrêt inévitable en son tout nouveau restaurant-bar à tapas et bar lounge le très agréable « Blue Buddha by Cédric » !

Rencontre avec un nouveau membre dynamique, entre deux enseignes très séduisantes.

Cédric, s’il n’est pas rare de voir des chefs flamands s’installer au vert de nos Ardennes, il est plus singulier de voir un wallon ouvrir sa maison en région flamande. Comment vous êtes-vous installé à Knokke ?
Il est vrai que je suis d’origines wallonnes et que j’ai fait l’Ecole Hôtelière d’Heuzy (Spa). C’est à la suite de mes études hôtelières que je suis allé travailler, durant une année, à La Réserve à Knokke et c’est donc là que j’ai eu un véritable coup de foudre pour Knokke. Je me suis ensuite formé dans d’autres belles maisons mais je suis rapidement revenu à Knokke pour m’y installer définitivement. Avec les années, mon coup de foudre n’a pas faibli et je suis toujours très heureux d’avoir pu ouvrir mon restaurant à la côte belge, région que je ne voudrais plus quitter !

Vous parlez de belles maisons par lesquelles vous êtes passé, quelles sont-elles ?
Après La Réserve, j’ai pu travailler, durant deux ans, à La Villa Lorraine à l’époque de Freddy Vandecasserie quand elle avait 2 étoiles au Michelin. Ensuite, je suis allé au « Trèfle à 4 » travailler avec Michel Haquin à Genval aussi étoilé à l’époque, cela durant une année. Ensuite, ce fût Londres durant un an aussi chez les Frères Roux (triplement étoilés). Après cela, j’ai pu faire l’ouverture d’un restaurant-hôtel à Chypre et à mon retour, je suis allé chez Jean-Pierre Bruneau alors, lui aussi, triplement étoilé. Après cela, je suis revenu à Knokke ; disons, définitivement, pour ouvrir, en 2000, mon propre restaurant « Cédric ».

Quelle a été l’évolution de votre cuisine en quinze ans ?
Au début la carte était courte et plutôt simple. Au bout de deux ou trois ans, elle a évolué vers une cuisine de type plus gastronomique. En 2006, nous avons fait des transformations et ajouté la grande verrière donnant sur la rue et j’ai pu avoir plus de personnel pour travailler avec moi.

Votre actualité, en 2015, vous met à nouveau au-devant de la scène culinaire. Quelles sont ces nouveautés ?
Outre l’ouverture d’une seconde enseigne, le Blue Buddha Restaurant by Cédric– dont je vous reparlerai plus tard – il y a surtout eu mon entrée chez les Maîtres Cuisiniers en mai dernier ce dont je suis très fière.

Comment êtes-vous entré dans l’Association ?
C’est mes amis Frédéric Cardinael, du Sanglier des Ardennes à Durbuy et Daniel Joly qui est dans le Colorado, qui m’ont parlé, il y a quelques années déjà, de l’Association des Maîtres Cuisiniers. J’ai toujours été admirateur des gens qui en font partie, de leur travail et de l’Association. Aujourd’hui, j’ai 40 ans, quinze ans de maison et une autre maturité mais j’ai toujours envie de découvrir des choses nouvelles. L’association va m’aider à évoluer et dans le futur je vais beaucoup m’investir et y être actif. Quand je fais quelque chose, je le fais à fond et ce que je vais faire.

J’apprécie y rencontrer des gens qui sont amoureux de notre métier, de vrais passionnés, comme je le suis moi-même.

Comment voyez-vous les Maîtres Cuisiniers à l’étranger ?
Il me semble important de représenter notre gastronomie, nos produits ailleurs qu’en Belgique ou en France. Il faut aller plus loin pour représenter notre pays, nos produits et nos talents. Il ne faut pas se contenter de la Belgique, de la France pour mettre en avant nos meilleurs produits, comme les moules par exemple. Je suis allé au Portugal, à Milan et je prévoie de faire partie du voyage au Chili en janvier 2016.

Actualité en Belgique, projets de voyages à l’étranger, vous avez beaucoup de pain sur la planche, il me semble. Quel est-il au juste ?
Avant l’été, comme je vous l’ai dit, nous avons ouvert avec un associé de Knokke (qui édite le magazine « Blue Buddha » et qui y organise des événements festifs), le Blue Buddha, Restaurant by Cédric. C’est un second restaurant pour moi, mais d’un autre genre. La cuisine y est plus simple mais de qualité et donc plus accessible à tous. C’est mon second et mon responsable de salle du Cédric qui y travaillent en pratique alors que j’ai conçu la carte et que j’y passe chaque jour pour veiller à ce que tout s’y passe bien. Nous y pratiquons des prix modiques et les gens s’y pressent déjà car ils apprécient beaucoup le cadre, le calme de l’endroit qui est un peu à l’écart de la ville tout en étant dans un zoning industriel – néanmoins assez vert.

En plus, nous y organisons des fêtes à l’intérieur mais aussi à l’extérieur et le cadre contemporain et personnalisé plaît beaucoup à une clientèle jeune qui a la possibilité de sortir dans la discothèque que nous avons également ouverte à côté.  Mes clients du « Cédric » aiment aussi beaucoup venir s’attabler ici, le samedi ou dimanche midi (où nous proposons un lunch trois services à 19 h !) et le lieu remporte déjà un très large succès après six mois de fonctionnement.

Pour le reste, outre mon intention de m’investir dans l’association, j’envisage de voyager plus qu’avant. C’est ainsi qu’en janvier prochain, je me réjouis de me rendre à la dé couverte du Chili, de ses vins et produits, avec les membres de l’Association, quelques amis qui eux aussi seront de la partie !

Restaurant Cédric - Koningslaan 230 - 8300 Knokke-Heist – T : 050 60 77 95 – www.restaurant-cédric.be